Qui combat les MGF?

Les organismes ou associations qui combattent à nos côtés les mutilations génitales féminines sont visibles sur la partie droite. Cliquez sur les logos pour savoir ce que font les partenaires de STOP FGM NOW! et comment les aider.   Mettre fin à une injustice vieille de 5.000 ans demandera un immense changement de comportements. La mutilation génitale féminine est un phénomène profondément ancré qui ne pourra pas être éradiqué par les lois mais bien par les personnes elles-mêmes. C’est pourquoi l’alliance contre les mutilations génitales féminines à besoin de vous pour mettre en place différents projets.

Sur le terrain, le travail primordial est l’éducation des populations, avec le soutien des autorités locales (chefs de villages, imams, sorciers ou professeurs...) et l’implication d’anciennes exciseuses. Il est important par exemple d’assurer aux exciseuses un soutient financier leur permettant de se reconvertir dans une activité professionelle. D’autres projets sont destinés directement aux filles et femmes qui sont menacées : par exemple proposer aux familles que la jeune fille reçoive une éducation de base en échange de la promesse qu’elle ne sera pas excisée. Dans de nombreux cas, une aide médicale est nécessaire.

En Allemagne, nous travaillons avec les populations immigrées, mais aussi avec les médecins, psychologues et travailleurs sociaux. La mutilation génitale féminine doit cesser d’être un tabou pour permettre à ceux qui croient que l’intégrité physique et psychique des femmes est un droit inaliénable de se faire entendre. Notre action a déjà permis de sensibiliser une partie de la population et concrètement, il arrive de plus en plus que de jeunes hommes prennent contact avec des professionnels de la santé lorsqu’ils découvrent que la famille projette de faire exciser leurs plus jeunes sœurs.

Des avancées ont déjà eu lieu. Dans certaines régions, après des années d’effort, les mutilations génitales féminines ont cessé. Mais il reste beaucoup à faire. Votre soutien est urgent : en Somalie, la construction d’une clinique spécialisée a commencé mais il manque des fonds pour la finir et la faire fonctionner. Dans d’autres pays il faut financer le transport de médecins et de spécialistes qui rendent visite plusieurs fois par an aux organisations sur place. Encore ailleurs, c’est un centre d’accueil et de conseil qui a besoin de soutien, l’accès à l’écoute et à l’information étant fondamental pour les familles et les jeunes filles concernées.

Pour plus d’informations sur les organismes partenaires et pour les soutenir directement, cliquez sur les liens ci-contre.